Cap Horn franchi pour onze concurrents

Partager

Onze bateaux, sur vingt-sept en course, ont maintenant franchi la latitude du Cap Horn. Yannick Bestaven a été le premier à revenir ainsi dans l’Atlantique Sud dès le 2 janvier. Suivi de Charlie Dalin. Quel soulagement pour ceux-là après une fin de Pacifique très musclée!

Damien Seguin est passé au Horn en quatrième position, respect!

Derrière certains rencontrent de très grosses galères, ainsi Maxime Sorel et Isabelle Joschke, sont en peine dans du gros temps juste devant le Cap Horn. Ils semblent à la limite de leur résistance physique. Il est temps de retrouver une mer plus maniable. Attention à vous!

Quant à Clarisse Cremer, à deux pas du Horn, elle paraît de mieux en mieux! Elle savoure … Impressionnante.

Plus à l’arrière, dans le sud-est de la Nouvelle-Zélande, Manuel Cousin a franchi l’antiméridien le 2 janvier. Il aurait préféré le franchir le 1er janvier pour vivre deux fois le nouvel an!

Ouvrez cette vue de la flotte en plein écran! Pour cela cliquez l’image ci-dessous, puis cliquez le bouton plein écran.

Cliquer sur l’image pour obtenir toute la carte, le classement actuel, les positions et vitesses des bateaux

La remontée de l’Atlantique Sud va à nouveau éprouver les qualités stratégiques des skippers avec des vents très variables en force et en direction. Un vrai slalom à parcourir pour rester au maximum dans des vents portants.

A ce jeu Yannick Bestaven paraît encore approfondir son avantage depuis le Horn. Mais des options risquées pourrait payer. Ainsi on se demande bien pourquoi Thomas Ruyant est passé par l’ouest des Falklands, les Malouines pour les français, “las Malvinas que son argentinas” pour les argentins. Aime-t-il particulièrement le rase-cailloux?

Les prévisions météo sur la tête de course, centrée sur la position actuelle du leader.

A bientôt !